Navigation – Plan du site

Numéros

  • 22 | 2017
    Écriture de la violence
  • 21 | 2016
    Textes Vus, Images Lues
    Watching Texts, Reading Images
  • 20 | 2016
    Bêtes de scène
    Animals on the stage
    Couverture Betes de scene

    Aristote construit le théâtre tragique selon le paradigme du bel animal, conférant ainsi à la structure idéale de la tragédie une finitude à la fois organique et organisée. L’animal est ainsi pensé comme le parangon de la vie organisée et comme le modèle organiciste de l’œuvre. C’est toutefois parce qu’il permet de penser l’humain et surtout les limites de l’humain, que l’animal est aussi au cœur des enjeux poétiques, idéologiques, politiques, éthiques et encore métaphysiq(...)

  • 19 | 2015
    Trauma
    Le Trauma à plusieurs voix
    Couverture Sillages critique n°19 - 2015

    Ce numéro de Sillages critiques se veut le témoin de la vitalité des études portant sur la représentation du trauma au sein d’ARTE (Atelier de Recherche sur le Trauma et ses Ecritures) ouvert au sein de l’équipe VALE en 2010. En un reflet de la diversité des participants à ces séminaires, il rassemble quatorze contributions sur la question émanant de sources diverses : un psychanalyste spécialiste du trauma, deux écrivaines, l’une française, l’autre américaine, et onze art(...)

  • 18 | 2014
    Le Théâtre et son autre
    Poétiques de l'altérité sur la scène anglophone contemporaine
    Couverture n°18

    Peut-être plus encore que la plupart des genres littéraires, le théâtre est le lieu de la confrontation avec l’autre : le regard de l’autre, certes, mais aussi l’autre du théâtre, c’est-à-dire, ce qui se définit précisément dans un ailleurs de la scène parlée.  La poésie, la philosophie, les arts plastiques, la performance, la danse, l’opéra, le cinéma sont autant de langages qui s’invitent sur scène et donnent à repenser les limites du genre théâtral. Face à un autre poly(...)

  • 17 | 2014
    Exposition / Surexposition
    Exposure / Overexposure
  • 16 | 2013
    Métamorphoses de la voix en scène
    Changing Voices on the Stage
  • 15 | 2013
    Actualité de Mesure pour Mesure
    Couverture - Actualité de Mesure pour Mesure

    « Actualités de Mesure pour mesure » est un numéro spécial Agrégation 2012-2013. Il met en ligne une sélection des communications présentées lors du Colloque « Actualité de Mesure pour mesure », qui a eu lieu les 12 et 13 octobre 2012 à la Sorbonne et à la Sorbonne Nouvelle. Il a été organisé conjointement par Paris IV (Vale EA - 4085,  Pierre Iselin) et  Paris III (PRISMES - EA 4398, François Laroque, Line Cottegnies), grâce au soutien financier de ces deux Unités de rech(...)

  • 14 | 2012
    L'imitation
    Couverture - L'Imitation

    Imitation, co-dirigé par Elisabeth Angel-Perez, Geneviève Cohen-Cheminet et Pierre Iselin,  rassemble les travaux conduits au sein de VALE sur une notion principielle de l’art et de la littérature. Le concept d’imitation a une longue histoire, depuis Platon qui en fait une loi de l’art et Aristote le fondement de l’esthétique. Les articles ici réunis abordent l’imitation sous l’angle de différents gestes créateurs qui ont en commun un acte de reconnaissance du modèle ou de(...)

  • 13 | 2011
    Arcadias
    On the Terrace at Haddon Hall, (Derbyshire, 1840)

    Arcadias est un numéro spécial Agrégation 2011-2012. Il met en ligne une sélection des communications présentées lors du Colloque Arcadias, qui a eu lieu le 14 et 15 octobre 2011 à la Sorbonne et à la Sorbonne Nouvelle. Il a été organisé conjointement par Paris IV (Vale EA - 4085,  Elisabeth Angel-Perez, Pierre Iselin, Julie Vatain) et  Paris III (PRISMES - EA 4398, François Laroque), avec le soutien des Ecoles Doctorales et du Conseil Scientifique de chaque université.
    (...)

  • 12 | 2011
    L'écart

    L’écart, concept vibrant sous la plume de nombreux philosophes du langage et sous celle de Derrida en particulier, invite à prendre la mesure. Parler d’écart, c’est une autre façon de parler de différence et de différance. Transformée en verbe, la notion pose la mesure de la différence, autrement dit, la différence prise sous un angle dynamique et non statique, la différence en train de s’établir. L’écart est donc la problématique même du langage : écart du signe par rappor(...)

  • 11 | 2010
    Lolita
    Lolita

    Depuis sa parution, Lolita n’a cessé de susciter le questionnement parmi les chercheurs, pour les amener parfois, en bons lecteurs nabokoviens, à déceler, dans des effets peut-être fortuits, des procédés de style ou de codage. L’étude conjointe du film de Stanley Kubrick et du roman de Nabokov permet de mettre en perspective les spécificités de l’œuvre textuelle comme de l’œuvre filmique, et au-delà, de chacun des deux média. C’est aussi l’occasion d’explorer plus avant les(...)

  • 10 | 2009
    Artifice
    Artifice - Couverture

    Du savoir faire technique dont il relève, par étymologie, à la négativité du concept d’artificialité qui lui est contigu, l’artifice a bien du mal à éviter de se penser comme, au mieux, une valeur éthique, au pire un jugement de valeur. L’artificiel, c’est le fabriqué, le factice, l’art, certes, mais dans la tromperie. Le terme d’artifice, dans les domaines littéraires et artistiques, renvoie à une notion ambivalente : si l’artifice transforme la nature, c’est soit pour l’o(...)

  • 9 | 2008
    Commentaire
    "S'entregloser" dans la littérature de langue anglaise
    Image Commentaire

    Cet ouvrage collectif, qui s’inscrit dans la séquence d’ouvrages consacrés à la poétique dans la littérature de langue anglaise, interroge la notion de commentaire dans sa dimension poétique, discursive et métadiscursive. La diversité des périodes et des genres abordés permet de mettre à l’épreuve l’efficacité et les limites du concept. Pertinent ou décalé, inscrit ou prescrit, le commentaire n’est pas restreint à sa dimension verbale mais prend d’autres formes, visuelles o(...)

  • 8 | 2006
    La lettre et le fantôme
    Le spectral dans la littérature et les arts (Angleterre, États-Unis)
    La lettre et le fantôme

    De Shakespeare à Emily Brontë, de James à Andy Warhol, le fantôme, le revenant, la hantise autant de manifestations paranormales qui habitent la littérature et les arts anglophones, domaine des revenants, plus peut-être qu'aucun autre. Tout texte littéraire, habité par nature, ventriloque par définition, fait "entendre des voix". Autant dire que l'imaginaire de l'angliciste est peuplé de ces créatures qui continuellement font retour.
    Au spectral s'attachent, en forme d'oxymo(...)

  • 7 | 2005
    Poétiques de la voix
    Angleterre, Irlande, Etats-Unis
    Poétiques de la voix

    La voix énonce un paradoxe : signe in absentia, elle est une fiction de présence, signe d'un corps qui a été, et qui fait retour. En ce qu'elle est à la fois expression et travestissement de l'intimité, émanation de l'intérieur et manifestation au monde extérieur, la voix est pour ainsi dire théâtrale par définition. Instrument de la médiation, elle est d'abord passage, interface, limite entre les sphères du dedans et du dehors, expression et communication, et se définit co(...)

  • 6 | 2004
    Crime Fictions
    Subverted codes and new structures
    Crime fictions

    De nos jours, les fictions policières sont  considérées comme un défi stimulant à l'écriture de tout récit, quel que soit son genre. Dans les romans d'Arthur Conan Doyle, de Robert Louis Stevenson et d'Agatha Christie, les frontières génériques se révélaient déjà poreuses et le mélange des genres incitait à des lectures et à des interprétations multiples et contradictoires. Dans les romans contemporains de Thomas Pynchon, Charles Palliser, James Ellroy, John Grishman, Max D(...)

  • 2 | 2001
    Le portrait
  • 1 | 2000
    Regards sur la critique littéraire moderne
    Perspectives on Modern Literary Criticism
    Regards sur la critique littéraire moderne
  • Logo Université Paris-Sorbonne
  • Logo PUPS – Presses de l’université Paris-Sorbonne
  • Logo VALE – Voix anglophones, littérature et esthétique
  • Les cahiers de Revues.org