Skip to navigation – Site map

12 | 2011
L'écart

L’écart, concept vibrant sous la plume de nombreux philosophes du langage et sous celle de Derrida en particulier, invite à prendre la mesure. Parler d’écart, c’est une autre façon de parler de différence et de différance. Transformée en verbe, la notion pose la mesure de la différence, autrement dit, la différence prise sous un angle dynamique et non statique, la différence en train de s’établir. L’écart est donc la problématique même du langage : écart du signe par rapport au référent (cratylisme ou de l’arbitraire du signe, de Platon au Milmologiques de Genette), mais aussi écart dans le signe même entre signifiant et signifié ; écart du locuteur, par rapport au locutaire ; écart de l’auteur face à son premier lecteur : lui-même. On voit donc bien comment la double étymologie convoquée par Alain Rey fait sens : écarter du latin « exquartare », partager en quatre (ex/quartus), mais aussi du latin « excoartare »,  desserrer, désunir (de « artare », unir).

  • Logo Université Paris-Sorbonne
  • Logo PUPS – Presses de l’université Paris-Sorbonne
  • Logo VALE – Voix anglophones, littérature et esthétique
  • Les cahiers de Revues.org