Navigation – Plan du site

Introduction

Anne-Laure Tissut

Notes de l’auteur

Cette publication a bénéficié du soutien de l’École Normale Supérieure, de l’École Doctorale et de l’UFR d’anglais de l’Université de la Sorbonne (Paris IV).

Texte intégral

1Pourquoi une publication de plus sur Lolita ? Sa mise au programme des deux concours d’enseignement de l’anglais a fait proliférer les parutions relatives à une œuvre certes riche, mais sur laquelle on croirait ne plus avoir rien à dire, malgré son association au film de Stanley Kubrick, qui élargit les problématiques en les complexifiant, et influe sur les analyses déjà existantes.

2Pourtant, les chercheurs réunis les 27 et 28 novembre derniers à la Sorbonne et à l’ENS ont su, en traitant des sujets précis, pour certains jusque-là négligés, relancer un échange fructueux autour des deux œuvres, insistant sur la spécificité de chacune, selon le médium choisi, tout en opérant des rapprochements propres à mettre en lumière les enjeux de l’adaptation cinématographique de l’œuvre littéraire.

3Des questions de narratologie, de genre, de polyphonie, de structures et de langue ont été abordées, en parallèle à l’exploration de thèmes – le voyage, le pédantisme, l’animalité – et de notions telles que déplacement, décalage et hybridité, adaptation, traduction et interprétation, dont éclate la multiplicité de sens et d’applications possibles. Les diverses approches concourent à ouvrir le champ de lecture, en croisant texte et film, mis en perspective par la référence à d’autres œuvres, pour leur parenté générique ou thématique, ou encore leur contemporanéité.

4Plus que tout, cette publication se justifie par sa nature : c’est le fruit d’une rencontre, prolongée, entre spécialistes et non spécialistes, chercheurs, préparateurs et étudiants, tous rassemblés dans ces centres de l’apprentissage et de la culture que sont la Sorbonne et l’École Normale Supérieure. Les débats et discussions suscités par l’ensemble des interventions restent la preuve que l’œuvre de Nabokov ne cesse de poser des questions, d’inspirer d’autres artistes, de troubler et séduire lecteurs et chercheurs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anne-Laure Tissut, « Introduction », Sillages critiques [En ligne], 11 | 2010, mis en ligne le 15 janvier 2010, consulté le 28 mars 2017. URL : http://sillagescritiques.revues.org/1733

Haut de page

Auteur

Anne-Laure Tissut

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Sillages critiques est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Université Paris-Sorbonne
  • Logo PUPS – Presses de l’université Paris-Sorbonne
  • Logo VALE – Voix anglophones, littérature et esthétique
  • Les cahiers de Revues.org